Mes enfants se bagarrent tout le temps… Que faire ?

/, psychothérapie/Mes enfants se bagarrent tout le temps… Que faire ?

Mes enfants se bagarrent tout le temps… Que faire ?

On peut penser que des enfants qui se bagarrent tout le temps éprouvent de la haine l’un pour l’autre. Ce n’est pas vrai ! Il ne faudrait pas confondre violence et haine. Une bagarre peut être déclenchée dans le seul but d’attirer l’attention des parents. Il convient donc de comprendre ce qui se passe réellement afin de réduire les bagarres entre vos enfants. De bons réflexes à avoir !

Quand les disputes commencent entre vos enfants

commencement dispute

Tous les parents le savent bien, la période de disputes et des rivalités entre les enfants est inévitable. Plusieurs raisons peuvent entraîner une bagarre entre les enfants. Une bagarre éclatera par exemple parce que l’un reproche à l’autre d’avoir touché ou abîmé son jouet. Une manière de se faire justice ou de lutter contre toutes les entraves. Cela prouve que l’enfant recherche seul la solution à ses difficultés. C’est « normal » que les enfants se bagarrent, mais quand cela s’éternise, il convient aux parents prendre des mesures idoines.
On constatera que les garçons se chamaillent plus souvent que les filles. De plus, des enfants qui vivent ensemble auront tendance à se bagarrer fréquemment que ceux qui se voient de façon occasionnelle. En effet, les rancœurs s’accumulent à force d’être ensemble. Les bagarres ne doivent pas être les seuls moyens pour régler leurs différends ou les seules voies de communication. Les parents doivent-ils les laisser faire ? On les interdit avec la dernière énergie ?

Que faire pour limiter les conflits entre enfants ?

Les enfants peuvent passer facilement du simple amusement à une bagarre avec une agressivité violente. La première attitude après avoir stoppé la bagarre est de découvrir la raison de celle-ci en toute impartialité. Puis, il faudrait qu’ils parviennent à trouver eux-mêmes une issue heureuse au problème. Mais, lorsque les bagarres deviennent récurrentes, peut-être qu’elles recèlent des causes profondes qu’il convient de découvrir. Des punitions collectives s’avéreront nécessaires pour leur inculquer la coopération et la solidarité. N’oublions pas que souvent la manière dont un enfant se comporte avec son frère ou sa sœur est étroitement liée à l’attitude des parents. Par exemple : trop sévères ou liberté absolue. Par ailleurs, peut-être que l’un des enfants espère obliger ses parents à plus s’occuper de lui, à lui donner plus d’affection. Un malaise affectif peut provoquer une agressivité envers son frère ou sa sœur. Le parent doit savoir que son enfant est malheureux.

Aider leur à canaliser l’agressivité

canaliser l'agressivite

Une violence ou bagarre répétitive peut être qualifiée de « bagarre malsaine ». Attention à ce que ça ne devienne pas de la maltraitance sur un enfant plus jeune. Quand les parents ne savent plus comment en finir avec les bagarres après plusieurs tentatives, ils peuvent demander l’assistance d’un pédiatre ou d’un pédopsychiatre. Le père ou la mère ne devrait en aucun cas rebuter cette option qui peut aider les enfants à mieux canaliser leur agressivité. Le spécialiste saura parler à l’enfant pour mettre à la lumière ses intentions.

Par | 2018-05-07T16:32:34+00:00 mai 15th, 2018|famille, psychothérapie|