Un second enfant arrive, comment gérer ?

//Un second enfant arrive, comment gérer ?

Un second enfant arrive, comment gérer ?

De quel sexe est-il ? Quand naîtra mon bébé ? Voilà les premières questions qu’on se pose lorsqu’on découvre sa situation de grossesse. Un second enfant arrive, quel bonheur ! Cependant, qu’est-ce que cela signifie pour le premier enfant ? Les parents doivent être capables de gérer la situation. Des conseils pour y arriver…

Bien gérer la grossesse du début à la fin

Assurément, pour une mère, chaque grossesse est un événement exceptionnel. Alors, chaque enfant est également unique. Alors, la femme enceinte a besoin d’une atmosphère sereine pour le bon déroulement de la grossesse. Il ne sera pas facile de gérer au mieux la venue d’un second enfant quand la famille traverse une période difficile. Elle peut être au niveau économique, social ou encore affectif. De plus, il y a les exigences matérielles et psychologiques de l’autre enfant qu’il va falloir satisfaire de la meilleure des manières. La grossesse est sans aucun doute une situation physique particulière. Mais, il s’agit aussi d’un tournant psychologique. Par exemple, on constate qu’au fur et à mesure que la grossesse avance, la femme éprouve une certaine peur de ce qui va arriver. Notamment, si le premier accouchement a lieu après plusieurs difficultés. La femme doit se préparer à affronter ses peurs, tant au plan physique que psychique.

Aider l’ainé à s’adapter à la nouvelle situation

aider l'ainer

Pour le père et la mère, l’arrivée d’un second enfant est synonyme de joie. Toutefois, il faudrait penser à la situation de l’ainé puisqu’il ne vit pas la situation de la même façon que ses parents. Il peut s’agir d’une grande sœur ou d’un grand-frère. Quel que soit le sexe de l’enfant, cet événement nouveau peut être déroutant. Le parent doit être capable de le rassurer afin de le faire sortie de l’anxiété et de la jalousie. Le faire le plus tôt possible, dès que la mère constate qu’elle est enceinte. Un enfant n’ayant pas été préparé suffisamment pourra manifester de l’agressivité, car il traverse une période de crise. Elle ne se fera pas forcément vis-à-vis de ses parents. Mais, il pourra la reporter sur ses petits camarades ou sur ses jouets (voitures, poupées, petits soldats, etc.). Cela un malaise affectif. Parlez à votre enfant du bébé qui va naître dans quelques mois.
A la naissance de son petit frère ou de sa petite sœur, l’ainé devra partager son territoire, ses jouets et même l’affection de ses parents. Pour éviter qui reste jaloux dans son coin, pensez à l’associer aux préparatifs. Par exemple, osez lui offrir un magnifique cadeau le jour de la naissance.

Des erreurs à éviter

Il faut éviter de punir l’enfant s’il déclare des paroles méchantes contre son frère ou sa sœur par jalousie. Agissez de sorte que les couches ne coïncident pas avec une intervention chirurgicale prévue pour l’ainé. Par ailleurs, il faut veiller à ce que la naissance du second enfant ne survienne pas au moment où le plus grand fait ses premiers pas à l’école. L’ainé pourrait en souffrir.

Par | 2018-05-08T10:54:51+00:00 mai 25th, 2018|famille|