Tout savoir sur la sodomie

//Tout savoir sur la sodomie

Tout savoir sur la sodomie

Chacun a son opinion concernant la sodomie (religieux, médecins, sexologues, etc.). Aujourd’hui, ils sont nombreux les individus qui s’intéressent à cette pratique sexuelle très ancienne. Une revue de détail s’impose pour éclairer les uns et les autres. Voici le point concernant la sodomie !

 

1-Sodomie : zoom sur cette pratique sexuelle aussi tendance

La sodomie est considérée comme une pratique sexuelle contre nature pour les partisans de bonnes mœurs. Elle a été longtemps pratiquée en secret. Aujourd’hui, ils sont nombreux les individus qui osent afficher publiquement leur amour pour cette pratique sexuelle.

femme couche

Définition de la sodomie

On parle de sodomie quand durant le coït, il y a pénétration de l’anus d’un partenaire (femme ou homme). Cette pénétration peut se faire avec le pénis (le plus souvent) ou à partir d’un objet sexuel (sextoys). Le mot « sodomie » découle de celui de « Sodoma » ou « Sodome ». Il s’agissait d’une ville où la pénétration anale était très aimée par la population selon la Sainte Bible. Elle fut détruite par des anges envoyés par Dieu.

Petite histoire sur la sodomie

Si on considère les textes bibliques comme authentiques, alors on peut affirmer que la pénétration anale existe depuis très longtemps. Écoutons la Bible parler (Genèse 19.5) : « Ils appelèrent Loth et lui demandèrent : Où sont ces hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Amène-les nous pour que nous entrions en relation avec eux ! ». Ce texte prouve que la sodomie entre hommes fut la pratique sexuelle privilégiée par certains peuples.

La sodomie au 21e siècle

On consultant les réseaux sociaux et les forums de discussion, on constate que la sodomie n’est plus un sujet tabou. Assurément, plusieurs se sentent très à l’aise lorsqu’ils abordent le sujet. Le sexe anal est de plus en plus apprécié par les jeunes (garçons surtout), les adultes, et même certaines personnes du troisième. Elle s’invite sans hésitation pendant les ébats sexuels des couples. De nombreuses raisons peuvent expliquer ce regain d’amour pour la sodomie.

Selon des témoignages, certains couples optent pour la sodomie, car ils sont à la recherche de nouvelles sensations. D’autres couples veulent simplement mettre fin à leur routine sexuelle. D’autres encore sont guidés par la recherche du plaisir ou leur soif de satisfaire un fantasme.

 

2-Sodomie : des points de vue différents

Psychologue, sexologue, gynécologue, religieux… Chacun a une opinion particulière concernant la sodomie. Chaque spécialiste a des arguments solides pour justifier son point de vue.

Le regard du sexologue

Pour le sexologue, il convient de suivre certaines règles si on souhaite limiter les risques de cette pratique sexuelle. Alors, le couple qui désire s’adonner à la sodomie doit nécessairement observer les précautions de base. Tout d’abord, il est déconseillé de tenter une sodomie dans le cas où il y a existence d’une fissure anale. Par ailleurs, on évitera le sexe anal si l’autre manifeste une crise d’hémorroïdes. Règle d’or : s’abstenir à la moindre pathologie au niveau de l’anus.

La nécessité d’une bonne lubrification de la région anale est essentielle si on veut que tout se passe bien. C’est pourquoi, on recommande au couple de faire usage d’un gel. Mais, tous les gels ne conviennent pas ! Préférez un gel hypo allergique ou hydrosoluble. Les substances grasses doivent être évitées quand on utilise un préservatif. Très important : il faudrait que votre partenaire soit consentante avant toute tentative de pénétration.

Le sexologue ne nie pas les risques de maladies infectieuses. Notamment, le risque d’infections urinaires ou de cystite. Elles sont souvent causées par une bactérie appelée « Escherichia coli (E-coli) ». L’anus est une porte d’entrée à la contamination. N’ignorons pas les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) et VIH. La protection s’avère indispensable pendant les relations occasionnelles.

Le point de vue du médecin gynécologue

Sous l’effet de ses doutes, une femme n’hésitera pas à demander l’avis de son médecin gynécologue pendant une consultation. D’après les médecins, la sodomie ne peut pas déformer l’anus puisque les muscles de cette zone du corps sont capables de se dilater. Toutefois, il faut agir en douceur pour éviter de forcer le sphincter (muscle annulaire). On pourra ressentir des douleurs avec un pénis trop grand ou long (microcoupures, fissures anales, saignements). Cependant, si le couple suit les conseils avisés du sexologue ou du gynécologue, il limitera considérablement les douleurs. Notons aussi que des répercussions à long terme surviennent chez certaines personnes. Dilatations locales, incontinences anales, développement des hémorroïdes…

Que disent les religieux ?   

La religion chrétienne et l’Islam (sunnisme) condamne la pratique de la sodomie. Selon ces religions, divers passages de leurs livres saints (Bible, Coran) désapprouvent la pénétration anale même entre les couples légalement liés devant les hommes et Dieu.

 

3-Comment mieux pratiquer la sodomie ?

lubrifiant

Il n’est pas préconisé de pénétrer sa compagne ou un partenaire sans une préparation. Lorsque le couple s’y met pour la première fois, il est nécessaire de préparer son partenaire sur le plan mental et physique avant une tentative de pénétration anale. Quelques conseils pour limiter les « dégâts » !

Une bonne préparation               

Elle débute par le consentement de l’autre. Alors, si votre moitié à donner son approbation, la seconde étape consiste à bien lubrifier la région anale. Avant la pénétration, vous pouvez effectuer des massages ou des caresses. Ou bien, une tentative de pénétration anale avec un doigt. Entamez une pénétration en douceur, que ce soit avec le pénis ou un sextoys

Les postures sexuelles à privilégier

Optez pour des positions sexuelles confortables pour les deux partenaires. Une position embarrassante peut amplifier les douleurs et favoriser de sévères fissures au niveau de l’anus. La levrette, l’union de l’Éléphant et ses variantes, la posture des cuillères sont autant de positions à explorer lors d’une sodomie. L’union de l’Éléphant désigne la position où la femme est couchée à plat ventre et l’homme allongée sur elle. Dans la posture de la cuillère, la femme est couchée sur le côté et son partenaire la pénètre en se tenant allongé derrière elle. Durant la sodomie, la femme peut avoir un orgasme si son compagnon stimule son clitoris.

Par | 2018-03-21T09:29:32+00:00 avril 1st, 2018|sexo|