Quel est le mécanisme de l’érection ?

//Quel est le mécanisme de l’érection ?

Quel est le mécanisme de l’érection ?

La sexualité masculine est dominée par le dynamisme de l’érection. L’afflux et le maintien d’une certaine quantité de sang dans la verge provoquent son durcissement. On parle d’érection. Découvrons ensemble ce phénomène réflexe !

 

Mieux comprendre le vocable « érection »

anatomie masculin

On définit l’érection comme étant un phénomène réflexe qui est déclenché durant une stimulation sensorielle ou fantasmatique. On peut avoir une érection à n’importe quel moment. Elle peut même survenir au cours du sommeil en proie à un rêve érotique par exemple. L’érection se manifeste par une modification visible du volume du pénis. Ainsi, on constate un durcissement de la verge qui change immédiatement de direction. Pour mieux comprendre le mécanisme de l’érection, il est capital savoir de quoi le pénis est constitué. En fait, ce phénomène réflexe exige une dilatation artérielle ainsi qu’une rétention veineuse. Une brève anatomie de la verge nous aidera à bien cerner le mécanisme.

 

Anatomie du pénis et mécanisme de l’érection

La verge est un organe constitué de tissus spongieux. Son analyse démontre l’existence de trois colonnes de tissus. On distingue au niveau du pénis un corps spongieux, deux tissus corps caverneux (minuscules cavernes artérielles) et l’urètre. Ce dernier permet le passage de l’urine et du sperme. Le corps spongieux est traversé par l’urètre. En absence de toute érection, on constate que le pénis est à l’état flasque. Que se passe-t-il lors de l’érection ?

Cet organe mou à l’état normal se durcit. En fait, durant l’excitation sexuelle, les artères se dilatent de manière brutale. La conséquence de cette dilatation est un afflux de sang dans les corps caverneux. Cet afflux sanguin va provoquer l’érection du pénis. La verge finie par se durcir, s’allonger, remonter vers le pubis et maintenir une position quasi-horizontale. Des veines bleues apparaissant sur la verge témoignent de l’ampleur du flux sanguin. Mais, l’érection est passagère, car le pénis retrouve son état normal après le retour sanguin.

 

L’érection, un phénomène involontaire ?

erection

Les études sont formelles : le flux sanguin du pénis au cours de l’érection est contrôlé par un nerf appelé « nerf parasympathique ». Il prend naissance dans la partie base de la moelle épinière. Il faut savoir que la volonté de l’homme n’a aucune influence sur ce nerf. Elle travaille donc indépendamment de la volonté. Cela veut dire qu’un individu ne peut pas commander l’engorgement sanguin responsable de l’érection. Conclusion : il s’agit bel et bien d’un phénomène réflexe.

 

Des problèmes d’érection

On peut énumérer le cas de la maladie de Peyronie. Ce dysfonctionnement érectile porte le nom d’un médecin à la Cour de Louis XIV. Elle se manifeste par la formation de plaques blanches et dures au niveau des tissus spongieux. Ces tissus seront anormalement remplis pendant l’afflux sanguin. Résultat : une courbure de la verge en érection (à gauche ou à droite). Par ailleurs, avec les années, l’érection devient progressivement plus longue à obtenir et moins ferme. Vous pouvez améliorer la qualité de l’érection en pratiquant la musculation du périnée.

Par | 2018-03-22T12:16:38+00:00 avril 13th, 2018|sexo|