Nous sommes toutes des femmes fontaines potentielles

/, sexo/Nous sommes toutes des femmes fontaines potentielles

Nous sommes toutes des femmes fontaines potentielles

Femme fontaine, de nombreux hommes rêvent de rencontrer une. Mais, on ne trouve pas une telle femme aussi facilement, car peu de femmes sont capables de vivre l’expérience de l’éjaculation sexuelle. On a constaté que 36 femmes sur 100 ont vécu une fois au moins ce phénomène. Pourquoi pas les autres ? Des précisions nous aideront à mieux comprendre.

 

1-Lumière sur la femme fontaine

ejaculation femme

Chez l’homme, l’éjaculation est une expulsion réflexe d’une certaine quantité de sperme par le conduit urinaire. A l’instar de l’homme, peut-on parler d’éjaculation chez la femme ? L’expulsion d’une certaine quantité de liquide par la femme au cours des relations sexuelles est aussi possible. Celle qui manifeste une éjaculation très abondante est dite « femme fontaine ».

 Qui est considérée comme une femme fontaine ?

L’expression populaire « femme fontaine » désigne une femme qui expulse un liquide abondant via l’urètre à l’approche de l’orgasme. Si vous avez une fois vécu cette expérience lors d’un rapport sexuel ou durant une masturbation solitaire, alors vous faites partie de la catégorie des femmes fontaines. Il ne faudrait pas confondre cette expulsion de liquide avec la lubrification vaginale. En fait, la première manifestation de l’excitation chez la femme est la lubrification. Ce lubrifiant naturel est produit par des glandes situées à l’entrée du vagin. On les nomme : glandes de Bartholin. La sécrétion produite est la cyprine. De plus, ces liquides ont des compositions différentes.

 

Origine de cette abondante sécrétion

D’après les sexologues, cette sécrétion démesurée proviendrait des glandes para-urétrales (glandes de Skene). Elles sont localisées tout autour de l’urètre. Le liquide limpide émis par la femme fontaine se fait par de petits orifices situés de part et d’autre du méat urinaire. La quantité de liquide éjecté est variable d’une femme à une autre. L’expulsion du liquide est déclenchée par une forte excitation débouchant sur un orgasme.

Par ailleurs, sous l’effet de l’excitation sexuelle, il y a un remplissage de manière anormale de la vessie. Il s’y ajoute les sécrétions des glandes para-urétrales. Enfin, lorsque la femme est proche de l’orgasme, on assiste à une libération du liquide à l’extérieur. Ces deux aspects de l’éjaculation féminine lui confèrent une double nature. Sachez que les études pour découvrir tous les mystères cachés des femmes fontaines se poursuivent.

Quant à la quantité de liquide expulsée, elle peut osciller entre 5 et 200 ml, voire plus selon le degré de l’excitation.

 

La composition du liquide incolore expulsé par la femme fontaine

La sécrétion expulsée par la femme fontaine se caractérise par sa transparence et sa consistance aqueuse. Elle ne dégage aucune odeur. De plus, ce liquide est incolore. Les études sur la composition de ce liquide ont donné les renseignements suivants. On sait aujourd’hui qu’il renferme des enzymes prostatiques. Selon les experts, les principales enzymes contenues dans le liquide sont les phosphatases prostatiques. En comparant le liquide émis par la femme fontaine et celui expulsé par l’homme durant l’éjaculation, les spécialistes ont constaté qu’ils sont un peu similaires. Une différence significative : le liquide produit par la femme est dépourvu de cellules sexuelles (spermatozoïdes).

 

Femme fontaine : avoir honte de s’afficher

Il n’est pas aussi simple pour la femme fontaine de s’afficher puisqu’elle pense à un disfonctionnement sexuel. D’ailleurs, il y a des années en arrière, certaines femmes fontaines se faisaient opérer. Elle se sent gênée surtout la première fois. Est-ce que je suis normale ? Voilà une question qu’on se pose sur le coup de la surprise. D’autres préfèrent ne pas en parler, s’isolent carrément, et elles finissent par ne plus éprouver de plaisir pendant les rapports sexuels.

Or, expulser un tel liquide à l’approche de l’orgasme aurait des bienfaits sur la santé sexuelle. Les femmes fontaines courent moins de risques de cystites que celles qui n’osent pas se laisser aller à cause des sentiments de honte. L’expulsion déclenche des orgasmes très satisfaisants.

 

2-Toutes les femmes sont-elles des « femmes fontaines » ?

Naît-on femme fontaine ?  A quel moment le devient-on ? Toutes les femmes peuvent-elles vivre cette expérience sexuelle ? Pourquoi d’autres femmes et pas moi ? Autant de questions que les femmes se posent quand on évoque le thème de la femme fontaine. Ces questions méritent donc des réponses claires !

 

Toutes les femmes sont-elles des « femmes fontaines » ?

ejaculation fontaine

Le pourcentage des femmes ayant expérimenté la jouissance féminine est maigre. Cela laisse à penser que toutes les femmes ne sont pas capables d’une éjaculation au moment de l’organisme. Pourtant, elles sont toutes constituées des mêmes organes. Malheureusement, ça ne marche pas chez toutes les femmes. Les avis sont partagés chez les spécialistes. Certains sont convaincus que chaque femme peut expérimenter l’éjaculation féminine. Pour d’autres, il convient de respecter des conditions lors des rapports sexuels pour y arriver. Il s’agit d’allonger le temps des préliminaires, d’une bonne stimulation du point G, d’un bon état d’esprit, etc. Dans cette optique, dire que toutes les femmes peuvent être « fontaines » est juste. Alors, vous pouvez vivre ces instants de plaisir comme les autres. Toutefois, il faut savoir l’activer en complicité avec son partenaire. Heureusement, des spécialistes proposent des alternatives aux couples. Le plus important est que la femme fasse davantage confiance à son corps.

 

Les voies préconisées pour devenir femme fontaine

Une technique recommande un massage sensuel du point G afin de déclencher le phénomène. Mais, il va falloir trouver ce fameux point G dans l’intention de maximiser son plaisir. Difficile pour de plusieurs couples de dénicher cette zone érogène. On ne connaît pas sa localisation avec précision. Ceux qui croient à son existence le situent entre l’os pubien et l’avant du col de l’utérus. Il est possible de l’atteindre avec un ou deux doigts à l’intérieur du vagin.

La femme peut encore faire appel aux exercices de Kegel. Ils ont pour objectif de renforcer les muscles du plancher pelvien. Avez-vous du mal à atteindre l’orgasme ? Ces exercices vous aideront à parvenir au plaisir intense recherché. Par ailleurs, on les conseille dans les situations d’incontinence urinaire.

Par | 2018-03-27T11:06:13+00:00 avril 17th, 2018|La femme, sexo|