Les poils, hier et aujourd’hui

//Les poils, hier et aujourd’hui

Les poils, hier et aujourd’hui

Si actuellement, on a tendance à faire disparaître tout poil avec l’évolution des techniques épilatoires, il faut savoir qu’il n’en était pas ainsi dans les siècles passés. Découvrez dès maintenant la considération donnée aux poils au fil des années.

Lumière sur les poils

Qu’on soit de sexe masculin ou féminin, notre corps est plus ou moins couvert de poils. Elles commencent surtout à recouvrir notre corps à la puberté. A cette période, vous avez constaté que certaines parties de votre joli corps se recouvraient de pilosités : pubis, aisselles, joues, etc. L’abondance des poils dépend de l’héritage génétique de chaque individu. Vous avez certainement constaté que les poils sont plus abondant dans les zones sexuées. Les poils jouent plusieurs rôles. D’abord, ils aident à réguler la température de la peau ainsi que la sudation.

Les poils jouent aussi un rôle protecteur. Les poils pubiens, par exemple, permettent à la vulve d’être protégée contre les infections. Durant des rapports sexuels, ils ont tendance à protégée des frottements. Ils sont capables d’éveiller l’attraction sexuelle à distance. Même si les poils sont utiles, on constate des avis contraires. D’un côté, les individus qui veulent paraître nus comme un ver de terre en optant pour une épilation intégrale. De l’autre, ceux qui souhaitent les conserver en leur accordant une hygiène sans faille. De quel côté êtes-vous ?

Les poils à travers le temps

Les poils à travers le temps

Il fut une période où les poils des hommes étaient signe de virilité. Les mâles imberbes étaient considérés comme étant peu virils. Aujourd’hui, cette manière de penser ne tient plus. Au cours de l’histoire, la pilosité féminine n’a pas eu la même considération. Savez-vous que les femmes appréciaient les poils sous les aisselles dans la période comprise entre 1558 et 1603. Par ailleurs, au 19e siècle, on jugeait les poils très érotiques. Tandis que certains peuples ont toujours eu de l’attrait pour l’épilation. On peut citer en exemple les femmes arabo-musulmanes.

Aujourd’hui, les poils ne sont plus bien accueillis. Ils sont combattus avec des moyens sophistiqués. De plus, les méthodes d’épilation se sont multipliées. Cette mode de l’épilation fait son apparition dans les années 1980. On ose les affirmations du genre : « C’est encore beau quand la zone intime est débarrassée de sa pilosité. Le pénis, les lèvres et le pubis peuvent ainsi mieux respirer.». Est-ce un effet de mode ? Les acteurs des films pornographies ont contribué à cet attrait des hommes et des femmes vers les pratiques épilatoires. D’ailleurs, on n’a pas besoin de parcourir de longues distances pour profiter des délices d’une épilation intégrale. Une variété de salons de beauté la propose. Quand prendra fin la guerre aux poils ?

Inutile de vous tracasser l’esprit. A vous de choisir si vous voulez vivre votre sexualité avec ou sans poils, de façon intégrale ou partielle. Que ce soit l’un ou l’autre, le plus important est de vivre une sexualité satisfaisante en tenant compte de l’avis de son partenaire et en étant bien avec son corps.

Par | 2019-02-12T15:48:31+00:00 janvier 13th, 2019|famille|