Je me masturbe souvent, suis-je normal ?

//Je me masturbe souvent, suis-je normal ?

Je me masturbe souvent, suis-je normal ?

La masturbation a toujours eu une connotation négative. Elle est condamnée par les religieux. De plus, le mot « masturbation » découle d’une note négative. C’est la combinaison de deux mots latins : « manus » signifiant main et « stupro » qui se traduit par « souiller ». La masturbation est bénéfique, mais elle peut devenir compulsive. Bénéfices, fréquence, trouble… On découvre !

 

Les bénéfices de la masturbation pour l’individu

bien fait de la masturbation

Si on se fie aux propos de certains experts étudiant ce thème, alors on peut parler de bienfaits de la masturbation au niveau psychologique et physique. Tout d’abord, il s’agit du premier rapport que le (la) jeune adolescent (e) peut avoir avec son corps. La masturbation est universelle et partie intégrante de la vie de nombreux individus. L’homme ou la femme ne devrait donc pas avoir honte de s’adonner à ce plaisir interdit par les religieux. Pour certains spécialistes, la masturbation est nécessaire dans la mesure où elle prépare à la sexualité adulte. En outre, les personnes qui ont pratiqué l’onanisme connaissent moins de troubles sexuels que les autres.

On présente aussi la masturbation comme un moyen de soulager les tensions sexuelles. Bien évidemment, il vaut mieux se masturber que de pratiquer le viol. Elle aiderait également à réduire l’anxiété ou le stress. Par ailleurs, on peut la préconiser pour le traitement de certains disfonctionnements orgasmiques ou les comportements sexuels déviants. Toutefois, est-ce convenable de pratiquer la masturbation solitaire de façon fréquente ?

 

Masturbation : la fréquence a-t-elle une incidence sur l’individu ?      

Qu’on soit homme ou femme, chacun s’y adonne selon son rythme. Certains se masturbent le plus souvent que d’autres. Deux, trois, quatre… Fois par jour ou par semaine. Il y a à ceux qui le font au plus 2 à 3 fois dans le mois. D’autres encore n’éprouvent pas le besoin de se masturber. On peut dire que chaque personne obéit à ses envies ou à ses pulsions sexuelles. Mais, il ne faudrait pas la pratiquer de sorte à fragiliser sa santé. Une fréquence normale n’a pas été définie. C’est pourquoi, il n’est pas question de se culpabiliser quand on se masturbe trop souvent. Cependant, si vous pensez que vous devenez accro à la masturbation, vous pouvez rendre visite à un spécialiste pour obtenir son aide.

 

La masturbation compulsive : et si on en parlait !

vie de coupleLa masturbation compulsive est un trouble observé principalement chez les personnes ayant une mauvaise estime de soi. Elle peut être au niveau sexuel ou autre. Alors, pour se tenir loin des moqueries, le sujet préfère se réfugier dans la masturbation. Elle aboutit parfois à la dépendance. La masturbation compulsive peut fragiliser considérablement la vie sociale d’un individu. Cela peut favoriser un manque d’intérêt pour la vie de couple. La masturbation compulsive peut être liée à la dépendance à la pornographie (surtout chez les hommes). On peut aussi parler de la compulsion aux jouets sexuels ou aux sextoys. Heureusement, vous avez la possibilité un thérapeute qui sera ravi de vous aider à en sortir.            

Par | 2018-03-22T10:52:47+00:00 avril 11th, 2018|sexo|